Conseils en santé naturelle ...

Hygiène de la bouche

Le microbiote buccal a un impacte sur la santé : comment en prendre soin?

10/9/22
Hygiène de la bouche

Selon un bon nombre de publications scientifiques, le microbiote, ou flore buccale, impacte sur l’état de santé général de l’individu.

C’est pourquoi, pour une bonne santé, il est nécessaire de se préoccuper de son hygiène bucco-dentaire.

La plaque dentaire, combinaison entre la salive et les bactéries, va adhérer à la dent et se solidifier pour se transformer en tartre

Le but du brossage sera donc, en plus du massage des gencives, de décoller cette plaque bactérienne. 

Il est important de se brosser régulièrement les dents pour que cette plaque n’ait pas le temps de durcir (minéralisation de la plaque dentaire par la salive). À ce stade solide, seul le dentiste pourra enlever ce tartre à l’aide d’ultra-sons ou d’outils spécifiques.

Le tartre peut parfois s’immiscer sous la gencive et atteindre l’os, entraînant sa destruction autour de la racine des dents : c’est la maladie parodontale.

La carie dentaire, l’halitose (mauvaise haleine) peuvent aussi être dues à un déséquilibre de la flore buccale.

Afin d’éviter tous ses désagréments, qui peuvent avoir des retentissements sur la santé générale, il est indispensable de prendre soin de son microbiote buccal.

Voici nos conseils pour prendre soin de votre bouche :

-Prévoir une fois par an une visite chez votre dentiste. Il fera le point sur l’état de vos dents et de vos gencives, et si besoin procèdera à un détartrage.

-Pratiquer le bain de bouche à l’huile végétale, cette pratique ancestrale inspirée par la médecine ayurvédique, est une très bonne chose. Le « Gandouch » est très utile pour régénérer la flore buccale en douceur et pour capter et se débarrasser des toxines présentes dans la bouche. Il assainit la sphère buccale et, après 3 semaines d’utilisation quotidienne, il aurait des répercussions positives sur le bien-être général.

Le meilleur moment pour le pratiquer est le matin au réveil, en effet, la nuit la production de salive diminue et les bactéries et toxines se déposent dans la bouche. 

Avant de boire ou de manger il est judicieux de pratiquer ce bain de bouche pour se débarrasser de ces dépôts et ainsi ne pas les entraîner dans notre système digestif.

Les huiles recommandées pour ce bain de bouche sont au choix : l’huile de sésame ou l’huile de coco ; les choisir biologiques et  de première pression à froid.

Avant de commencer,  gargariser avec de l’eau tiède pendant 30 secondes. 

Prendre une cuillère à soupe d’huile de votre choix en bouche et la faire tourner pendant 5 minutes, en aspirant  régulièrement pour faire passer l’huile dans les interstices dentaires. Vous pouvez profiter du temps de votre douche pour votre gargarisme. 

Ne pas avaler l’huile, elle se charge en toxines. 

La recracher dans la poubelle, éviter le lavabo, cela boucherait les canalisations à la longue. L’huile recrachée doit être blanche, laiteuse, si elle est jaune c’est que vous ne l’avez pas gardée en bouche suffisamment longtemps. 

Rincer ensuite votre bouche à l’eau tiède. 

-Procéder maintenant au brossage de vos dents. 

Choisir une brosse à dents pas trop dure, pour ne pas irriter la gencive, mais suffisamment pour décrocher la plaque dentaire. 

Les brosses à dents très souples sont réservées aux suites de chirurgie dentaire. 

Le brossage doit être doux, si vous êtes un peu trop énergique vous pouvez utiliser une brosse à dents rotative électrique : c’est l’idéal. 

Nous vous conseillons de choisir un dentifrice naturel (Weleda, Meswak…) afin d’éviter l’utilisation de produits pouvant altérer la flore : Lauryl sulfate, Chlorhexidine… ou soupçonnés d’être  des perturbateurs endocriniens : Formaldehyde, Triclosan…

L'idéal est de procéder à au moins 2 brossages par jour : 

Le matin avant le repas et le soir au coucher. Ce n’est pas ce que vous avez entendu depuis votre plus jeune âge, mais c’est pourtant ce qui est le mieux pour préserver les flores buccale et intestinale. 

Un brossage au lever après le bain de bouche à l’huile et, après le repas, procéder à un rinçage de la bouche à l’eau ou avec un hydrolat : origan, clou de girofle, menthe poivrée, avec un peu d’eau, et, si possible, utiliser un hydrojet pour débarrasser les interstices dentaires des débris s’y étant logés.

N'oubliez pas :  la santé commence dans la bouche !

Sources :

-Tuominen H, Rautava J. Oral Microbiota and Cancer Development. Pathobiology. 2021;88(2):116-126. doi: 10.1159/000510979. Epub 2020 Nov 11. PMID: 33176328. : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33176328/

-Pathak JL, Yan Y, Zhang Q, Wang L, Ge L. The role of oral microbiome in respiratory health and diseases. Respir Med. 2021 Aug-Sep;185:106475. doi: 10.1016/j.rmed.2021.106475. Epub 2021 May 20. PMID: 34049183. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34049183/

-Chimenos-Küstner E, Giovannoni ML, Schemel-Suárez M. Dysbiosis as a determinant factor of systemic and oral pathology: importance of microbiome. Med Clin (Barc). 2017 Oct 11;149(7):305-309. English, Spanish. doi: 10.1016/j.medcli.2017.05.036. Epub 2017 Jun 29. PMID: 28669517. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28669517/

-https://selarl-docteur-fernand-kimmel.chirurgiens-dentistes.fr/actualites/le-matin-je-prends-une-cuillere-dhuile-mais-je-navale-pas/

Anne-Sophie Lemaire

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

Chacun de nos conseils est complet et individualisé